Le premier groupe s’est intéressé à la production et consommation d’énergie sur le quartier en se fixant un objectif ambitieux : l’autosuffisance énergétique.

Concrètement, il s’agit de produire sur place l’énergie consommée sur l’ensemble du quartier. Ce qui implique donc de ne plus avoir recours à l’importation d’énergie et par conséquent de produire une énergie (verte) sur le territoire. Pour se faire, et dans une optique d’appropriation des enjeux par chacun, le groupe propose de mettre en avant le potentiel du quartier en résumant ainsi : « Ensemble nous avons des idées et nous pouvons produire de l’énergie !»

Enfin, et dans un second temps, le concept de « solidarité énergétique » a lui-aussi été décliné. Il s’agirait ici de permettre à chacun de profiter des énergies selon ses propres moyens.

Les axes proposés par le groupe sont les suivants :

– Création de coopératives de production d’énergie locale (grâce à l’installation de petites éoliennes chez les particuliers)
– Installation de panneaux solaires de plus grande taille sur les bâtiments publics
– Proposer une tarification sociale de l’énergie (tarif plus attractif pour les revenus modestes)

Publicités